Posted on

La Maison éclose demande la libération d’Aslı Erdoğan

affichea4

La Maison éclose, parrainée par Amnesty International, propose une action de solidarité en faveur de l’écrivaine turque Aslı Erdoğan et toutes les victimes de l’injustice du régime d’Ankara. Cette mobilisation s’adresse à toutes les personnes qui ne peuvent assister à la répression sans poser un acte fort.

Elle prendra la forme symbolique d’un calendrier de l’Avent solidaire:

  1. Du 1er au 24 décembre, tous les jours, à 18h, des lecteurs et lectrices liront un chapitre ou un extrait du dernier livre d’Aslı Erdoğan, « Le Bâtiment de pierre », dont la traduction a paru en 2013 chez Actes Sud;
  2. Le samedi, la lecture aura lieu à 16h;
  3. Ces lectures publiques auront lieu simultanément, durant quinze minutes à peine, dans toutes les librairies du pays qui nous ouvriront leur porte;
  4. Un agenda en ligne (sur doodle) permettra à toutes les personnes intéressées de s’inscrire afin d’assurer une présence quotidienne dans les librairies.

Comment pouvez-vous participer?

  • Vous êtes disposé à chercher une librairie dans votre ville et coordonner le tournus des lecteur/trice/s?
  • Vous êtes d’accord d’alerter personnellement votre réseau, par courrier, par email, sur Facebook ou Twitter pour inviter des lecteurs et/ou des spectateurs dans la librairie de votre ville?
  • Vous êtes lecteur/trice et êtes disposé/e à participer une ou deux fois à cette action? Dès qu’une librairie nous ouvre ses portes dans une ville, un doodle est mis en place et vous pouvez vous inscrire.
  • Vous êtes libraire et vous êtes prêt à nous ouvrir votre porte?
  • Vous voulez simplement entendre des lectures?

Merci de prendre contact avec moi par email

Le bâtiment de pierre
Le bâtiment de pierre, Aslı Erdoğan, Actes Sud 2013

Sur le site de l’éditeur:

Au coeur de l’onirisme, à la frontière du visible et de l’invisible, entre mémoire, rêve et cris, une femme se souvient du Bâtiment de pierre. Dans cette prison, des militants politiques, des intellectuels récalcitrants à la censure, des gosses des rues – petits voleurs de misère – se retrouvaient pris au piège.
De ce monde de terreur véritable, la narratrice de ce récit est pourtant revenue et sa voix, en une étrange élégie, se fait l’écho d’un ange, un homme qui s’est éteint dans cette prison en lui laissant ses yeux.
Ce livre est un chant dont la partition poétique autorise le motif en lui donnant parfois une douceur paradoxalement inconcevable. Un texte rare sur l’un des non-dits de la vie en Turquie.

Posted on

L’homme silencieux

Le synopsis du prochain projet est là. Il reste maintenant à prendre la plume et à le faire. Je vous donne quatre indices, quatre images de situations, de lieux, de personnages, qui vont inspirer le trait et la couleur. Et un exemplaire du (futur) roman à celle ou celui qui réussira le plus à en deviner le fil…

chiledictature

fridakahlo

julesetjim

victor-jara-678x330

Posted on

Le pas de l’éléphant

Le pas de l'éléphant
La couverture du prochain roman, « Le pas de l’éléphant », qui sortira chez Slatkine début 2017.

Sur la 4ème de couv:

« […] je me souviendrai peut-être de cet instant comme l’un de ces fils minuscules, une fragilité suspendue à une toile
d’araignée, un grand écart entre deux pans de vie, la jambe droite allongée pour gagner une rive alors que la gauche ne
parvient pas à quitter l’autre, un millimètre qui nous sépare de l’ici et de l’ailleurs, une fraction de temps dans l’angle
mort du monde. »

Un corps carbonisé dans un vieux phare du cap Fréhel. Une course à la mort dans un bidonville sud-africain. Une femme
dans une prison française en Algérie. La rencontre de Julien Moreau avec un chauffeur de taxi russe lisant Onéguine.
Quel est le lien entre ces trajectoires qui se frottent et se croisent en des lieux et des temps différents ?
Le commissaire Andràs Werther, va mener l’enquête, entre le feu et la mer. Une recherche au cours de laquelle le passé
sans mémoire et les vies que l’on préférerait oublier ressurgissent. Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire, à
entendre ? Le lecteur choisira.

Pierre Crevoisier est auteur et journaliste. Après Mes trous de mémoire et ses nouvelles tissées de poésie, Elle portait un manteau rouge et sa sombre violence, il nous emmène dans le noir d’une enquête policière, là où nous aimerions ne pas aller.